Les autorités fédérales de la Confédération suisse Administration fédérale

Département de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication

Office fédéral des routes OFROU

Un projet de l’Office fédéral des routes pour décongestionner l’Ouest lausannois

Le projet faisant l’objet de cette étude s’intègre dans la vision globale du réseau routier de l’Ouest lausannois élaborée en 2007 par l’Etat de Vaud, en étroite collaboration avec l’Office fédéral des routes (OFROU) dans le cadre du Projet d’Agglomération Lausanne-Morges (PALM). 

Il est aujourd’hui intégré dans le Programme de développement stratégique (PRODES) des routes nationales, pour lequel le Conseil fédéral a approuvé en septembre 2018 le message suivant au Parlement : (https://www.astra.admin.ch/astra/fr/home/documentation/communiques-de-presse/anzeige-meldungen.msg-id-72151.html).

 

Création de nouvelles jonctions autoroutières

La création de deux nouvelles jonctions à Ecublens et à Chavannes-près-Renens et le complément de la demi-jontion de Lausanne Malley auront comme effet de transférer le volume de trafic du réseau routier secondaire vers le réseau routier principal, pour notamment ouvrir la voie à des mesures en faveur de la mobiité douce et des transports publics, et décharger les zones d’habitation.


Aujourd’hui l’Ouest lausannois est desservi par une jonction et deux demi-jonctions autoroutières, situées entre Crissier et Bussigny. Elles drainent vers l’autoroute tous les usagers à l’intérieur des bassins versants ci-dessous :

 

Aujourd'hui

/public/Carte_bassins_versants_actuel.jpg

 

A l’horizon 2030, grâce au projet et aux nouvelles jonctions de Chavannes et Ecublens, les bassins versants seront au nombre de cinq, selon l’image ci-dessous, et les usagers pourront ainsi accéder à la Route nationale plus rapidement qu’aujourd’hui et surtout sans engorger le réseau routier cantonal et communal.

 

Demain

/public/Carte_bassins_versants_2030.jpg

 

L’utilisation de l’autoroute comme «rocade d’agglomération» permettra de réduire les échanges en transport individuel motorisé (TIM) entre les bassins versants. Le réseau routier cantonal et communal sera désengorgé des TIM et pourra ainsi accueillir le développement des transports publics et de la mobilité douce prévu dans le cadre du PALM et du SDOL (Schéma directeur de l’Ouest lausannois). L’accessibilité routière (transports individuels, transports publics et mobilité douce) à l’Ouest lausannois sera ainsi améliorée de manière globale et cohérente.

 

/public/Goulet_Crissier_plan_accueil.jpg

 

Suppression du goulet d’étranglement

Afin de préparer l’utilisation de l’autoroute comme «rocade d’agglomération», vu la saturation actuelle dans le secteur de Crissier (100'000 véhicules par jour) et l’évolution prévue du trafic motorisé de 30% entre 2014 et 2030 en tenant compte de l’évolution démographique, le projet prévoit plusieurs mesures pour augmenter la capacité de la Route nationale entre Ecublens et Villars-Ste-Croix en supprimant ainsi le «Goulet d’Etranglement de Crissier».